5 façons innovantes de donner une seconde vie à un vêtement en 2019

L’aspect écologique, éthique et made in France sont devenus de plus en plus importants pour les amateurs de mode et de style. Cependant, nous manquons souvent d’informations pour respecter à la fois notre envie de shopping et nos valeurs écolos. Faut-il vider son dressing et devenir minimaliste ? n’acheter que quelques pièces et accessoires de mode seulement ? S’habiller uniquement en toile de jute ? Se promener nue pour limiter son empreinte carbone ?

Découvrons ci-dessous 5 façons non contraignantes et innovantes de pratiquer une consommation responsable de la mode.

1. Faire profiter de ses vêtements à d’autres personnes

Nous avons tous ce vêtement en bon état dans sa penderie que l’on ne peut plus voir en peinture ou qu’on a oublié. Les études montrent que 30% en moyenne des vêtements ne seront jamais portés par leur propriétaire. Est-ce un t-shirt trop grand offert par une tante peu avisée ou une simple erreur d’appréciation pendant les dernières soldes ? Ce ne sont pas les explications qui manquent !

Vous pourriez trouver quelqu’un dans votre entourage à qui cela pourrait plaire. Si ce n’est pas le cas, des plateformes en ligne vous mettent en contact avec des milliers d’utilisateurs potentiellement intéressés. C’est notamment ce que Armadio Verde propose : la possibilité à ceux qui le souhaitent de donner leurs vêtements en dehors de leur entourage. Suivant le modèle des dépôts-ventes mais s’en détachant grâce à un système de crédits alloués en échange des vêtements déposés, Armadio Verde a créé un véritable écosystème de la mode de seconde main en ligne pour ceux qui veulent donner leurs vêtements et acheter d’occasion.

2. Pratiquer le upcycling ou le recyclage

Tout le monde connaît désormais le concept de recyclage. Moins, pourtant, connaissent l’upcycling. Là où recycler ses vêtements reviendrait à les couper pour en faire des chiffons industriels ou bien les utiliser comme isolant en récupérant la matière première des tissus, l’upcycling, lui, propose d’augmenter la valeur ajoutée des vêtements en fin de vie en leur donnant un usage différent et valorisé.

Sloweare propose par exemple des cours pour apprendre à coudre et reprendre des pièces abîmées afin de les utiliser autrement, plutôt que de les jeter. Vous pourriez par exemple prendre un jean troué et en faire un short ou bien une housse de coussin pour votre salon design. Si vous êtes moins adeptes du DIY, vous trouverez des marques éthiques qui le feront pour vous comme Ecoalf, Andrea Crews ou encore Gaelle Constantini.

3. Échanger ses vêtements en ligne

L’échange ou le troc est une pratique millénaire qui revient au goût du jour grâce à internet. Troquer n’est pas forcément aisé de prime abord. Vous devez trouver l’article qui vous plaît et vous assurer que la personne qui vous le donne est intéressée par ce que vous proposez. Cela peut être un processus un peu long et fastidieux. Grâce au Web, les utilisateurs sont démultipliés et donc les chances de trouver un accord aussi.

Des petites plateformes en lignes sont apparues ces dernières années comme Trocvestiaire ou bien France Troc cependant cela reste une pratique de niche. Vinted propose également cette modalité mais ce n’est pas la plus prisée par ses utilisateurs.

4. Louer ses vêtements en ligne

Ca ne vous aura pas échappé, acheter est devenu un acte suranné. Aujourd’hui la tendance est au partage, à la copropriété et à la location. A l’instar des plateformes comme Blablacar ou du leasing qui s’impose de plus en plus comme une manière d’acquérir une voiture, ces dernières années ont vu la location de vêtements trouver sa place dans le secteur de la mode.

Vous pourrez louer des articles de mode dans des boutiques parisiennes comme mabonneamie.com, Les cachotières ou bien Une robe un soir. Ce sera le meilleur moyen de porter un bijou ou une robe de luxe pour une occasion particulière tel qu’un mariage, une bar mitzvah ou un événement professionnel.

5. Donner aux bonnes oeuvres

En Angleterre, il y a les charity shops qui sont légion. En France, nous préférons traditionnellement Emmaüs ou le Secours catholique. Le principe est le même, les vêtements récupérés par ces associations caritatives seront pour une part revendus, et l’argent récolté sera utilisé pour leur mission d’utilité publique. Le reste est exporté vers des pays en voie de développement ou bien recyclé.

Le sentiment de donner une robe ou un t-shirt et de savoir que l’on participe au bonheur d’un enfant à l’autre bout du monde est irremplaçable. Chez Armadio Verde, tous les articles de mode, chaussures, accessoires ou habits d’occasion qui ne passent pas le contrôle qualité seront remis à Humana, une association qui a pour but d’accompagner les pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud dans leur développement.

Ce sont cinq manières innovantes de changer son mode de consommation de la mode en France en 2019. Louer, échanger, troquer ou recycler ses vêtements est de plus en plus simple grâce aux différentes plateformes disponibles.

Retrouvez les actualités d’Armadio Verde sur notre blog ainsi que les tendances Green, éco-responsable et solidaires du monde de la mode.